Kitesurf pour les Kids

Qui ne rêverait pas de partir kiter avec ses enfants ? Les voir à ses côtés et partager avec eux une passion commune. Aujourd’hui encore, beaucoup hésitent. Trop dangereux ? Où trouver des cours pour les enfants ? Existe-t-il du matériel pour les plus petits ?

Ce dossier aborde point par point les différentes interrogations que chaque parent, grand frère ou grand cousin se pose légitimement.

Les stages

Il existe bien des stages pour les plus jeunes. La palme de la jeunesse revient à l’UCPA et ses stages pour les kids de 11 à 13 ans. D’une semaine, ces séjours / stages se tiennent à Port Camargues et comptent au programme cinq séances de Kitesurf et quatre autres muti-sportives sur la semaine. En outre, les ados apprendront en amont à quoi servent les fonds marins, comment vivent les poissons, pourquoi respecter la vie marine… Tout est expliqué aux plus jeunes pour les sensibiliser à la préservation de l’environnement aquatique. Les familiariser avec un monde souvent inconnu est une étape primordiale à l’initiation au Kite.

Après, quasiment l’ensemble des écoles de Kitesurf accepte les enfants / adolescents dès l’âge de 12 à 13 ans. Comme nous l’explique Yoann Crof de chez Kitesurfsession (lien : http://www.kitesurfsession.com/). « Le plus souvent, ils viennent avec leurs parents, nous prenons désormais le père et le fils qui veulent découvrir le Kite. Le seul problème est de bien s’assurer que l’école a le matériel adéquat pour les plus jeunes. »

« Les plus jeunes n’ont aucun problème pour tout ce qui concerne la technique mais après, le point qui flanche le plus reste le théorique, comme l’étude de la météo… Pour ma part, je préfère prendre des jeunes accompagnés de leurs parents, ils restent plus attentifs qu’entre eux. Le plus important est que l’enfant ou le jeune adolescent aient des notions de l’océan, de voile et de navigation. Dans ce cas, je ne vois vraiment aucun obstacle à ce que les plus jeunes pratiquent. »

Et oui, la plus grande difficulté pour l’accueil des jeunes reste la sécurité comme dans de nombreux autres sports. L’ado doit prendre conscience des risques et surtout bien sentir ses sensations et les analyser. Ne surtout pas se sur-évaluer, voilà la clef.

La technique :

C’est là que les jeunes dépassent les plus anciens. Souvent plus casse-cous, les jeunes sont aussi plus souples que leurs aînés, ce qui leur confère une aisance dans l’apprentissage et la pratique du Kitesurf. En effet, la technique vient très vite chez les jeunes. En l’espace de 4 – 5 cours, un jeune a tout compris, l’applique sans grande difficulté et est quasi autonome sur un Kite.

Leur souplesse et leur curiosité font le reste.

La théorie :

Et oui, c’est là que le bât blesse chez les kids. Difficulté à se concentrer, à bien évaluer une situation et tous ses critères… Les jeunes sont souvent trop dissipés et ont plus du mal à assimiler toute l’importance de l’approche météorologique d’une situation et ne pensent qu’à se jeter à l’eau.

La priorité dans l’enseignement du Kitesurf pour les plus jeunes est de « mettre l’accent sur l’approche pédagogique » nous explique Arnaud de Kitespirit .

Alors attention ! Il est très important de familiariser les kids à la mer, à ses changements et la respecter pour mieux en profiter par la suite. Rien de mieux que de longues explications sur la manière de naviguer et leur faire comprendre les rouages de la météo.

Le matos :

Question matos, préférez des ailes de 3 m2 pour les plus petits (à partir de 6 ans) afin qu’ils s’entraînent à manier le vent, comprendre la notion de fenêtre de vent. Pour ces modèles, Décathlon en fait de très bonnes à des prix abordables.

Pour les plus grands, de nombreuses marques comme F-One ou North font des ailes de 5m2, 7m2 ou encore 8m2 très adaptées aux plus jeunes. Comme par exemple, la Toro de chez North ou la Dream de chez F-One.

Mais comme pour les plus grands, le mieux est de tester le matos à travers les stages. Là, un maximum de choix sera à votre disposition pour découvrir celui qui vous convient le plus.

N’oubliez pas les accessoires tels que le casque, impératif pour les débuts, mais également le harnais, le gilet de sauvetage ainsi qu’une bonne combinaison et des chaussons pour les plus frileux.

Combien ça coûte ?

Il est conseillé de débuter par un stage car ce sport peut être très dangereux si mal pratiqué. Comptez entre 100 et 150 euros par jour dans la majorité des écoles de kite en France. Trois jours vous permettront d’être totalement autonomes dans la plupart des cas. L’achat de matériel a également un prix conséquent : entre 700 et 1 100 euros pour un pack complet (planche, aile), mais de nombreuses offres d’occasion sont disponibles sur internet.

Petite astuce :

A trois ans, il kite !

Pour les plus téméraires, une nouvelle méthode pour profiter dès le plus jeune âge des joies du kite :

Un p’tit Mozart de l’aile :

Un p’tit rider en bande :

Être même la meilleure :

Gisela Poulido championne du monde dès l’âge de 14 ans, regardez ce que ça donne :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s