DOSSIER DÉBUTANT KITESURF

Bienvenue sur ce dossier réservé aux débutants, voire à ceux que le Kitesurf titille depuis quelques temps. Nous allons donc vous proposer une petite introduction aux différents aspects du Kite. Il semble important de rappeler une simple définition du Kitesurf, jeune sport s’il en est…

Le Kitesurf est donc un sport nautique de traction, aussi appelé flysurf ou simplement Kite. Il consiste à glisser sur une planche de surf de taille réduite, tout en étant tracté par un cerf-volant (« kite » en anglais), également appelé aile.

Alliance de deux éléments

Comme vous pouvez le voir, le Kitesurf allie deux éléments de la nature qu’il faut prendre en compte, à savoir l’eau (mer, océan, lac) et le vent avec l’aile. Le plus important des deux reste le vent, votre futur moteur. Source de frustrations au début, il faut impérativement apprendre à contrôler cette aile sur terre avant de pouvoir partir à l’assaut des vagues !!

La fameuse fenêtre de vent

Quand l’aile est au zénith (au dessus de vous), la puissance dégagée est minimale : c’est la zone neutre. La puissance maximale est obtenue lorsque l’aile se trouve à la fois au centre et vers le bas de la fenêtre de vol. Le Kitesurfeur n’évolue jamais dans cette partie de la fenêtre de vol. Quand l’aile se trouve sur les côtés de la fenêtre de vol (extrémités gauche et droite), la puissance dégagée est modérée. En navigation, le surfeur évolue dans cette partie de la fenêtre de vol.

La sécurité avant tout

Le Kitesurf, comme tout sport en milieu naturel, comporte des risques liés à l’environnement et aux caprices du vent. Il est donc fortement recommandé à toute personne qui désire débuter le Kitesurf de le faire par l’intermédiaire d’une école.

Des règles de sécurité essentielles, comme l’anticipation, sont à respecter pour éviter desaccidents graves. En effet, une utilisation inadéquate du matériel de Kitesurf peutrendre ce sport extrêmement dangereux, autant pour l’utilisateur que pour les spectateurs.

Au cours de son stage d’initiation qui dure de 3 à 5 jours, le débutant apprendra les règles de sécurité de base : comment décoller son aile, comment faire ses premiers bords, comment faire redécoller son aile si celle-ci vient à tomber dans l’eau, et tout ce qui sera nécessaire à une pratique du Kitesurf en toute sécurité. Vous retrouvez l’ensemble des écoles de Kite ici.

Des règles de navigation sont également à connaître sur le bout des doigts pour éviter toute collision souvent synonyme de lourde chute.

N’oubliez pas la licence FFVL, qui fera également office d’assurance pour l’ensemble de votre pratique du Kite tout au long de l’année. Celle-ci a un coût de 35 euros par an et vous assure dans la pratique du Kite.

L’avis d’un pro

Comme nous l’explique Romain Vasseur, en formation à l’UCPA pour devenir professeur de Kitesurf : « L’objectif est qu’à la fin de son stage, l’élève soit autonome, qu’il connaisse parfaitement les règles de sécurité, de loin le point sur lequel nous insistons le plus. Après vient l’apprentissage et l’étude de la météo ainsi que du spot sur lequel il s’élance. Le dernier point, très important également, reste la connaissance du matos que l’on utilise ». Avant de conclure : « la plus grosse erreur des débutants reste la surestimation de ses capacités, principale cause d’accident aujourd’hui ». Vous êtes donc prévenus…

Le bon choix pour bien décoller

L’aile :

– Une aile stable est l’un des premiers critères (le haut ratio est à éliminer, l’aile étant plus étroite et souvent moins stable)

– Utiliser un système de largage* récent et utiliser un leash* d’aile.

– La sécurité est en grande partie due aux qualités de « border* choquer* » de l’aile. Les ailes plates ou hybrides avec un choquer de plus de 80% sont conseillées.

– Bien choisir la taille : il vaut mieux commencer le Kite dans des vents faibles à modérés (de 8 à 15 noeuds).

* système de largage : manette de sécurité permettant de se désolidariser de l’aile

* leash : lien reliant le kitesurfeur à sa planche

* border : améliorer le réglage de l’aile pour lui donner plus de puissance

* choquer : déventer l’aile pour diminuer sa puissance

La board :

Une board de grande taille dite « directionnelle » est conseillée pour les débutants, du fait de sa stabilité et de sa flottaison. Ces planches sont utilisées par la suite pour la vitesse et les vagues. Dans un second temps, pour ceux qui souhaitent se diriger vers le freestyle et les jumps, on passera à une planche appelée « twin-tip ». Beaucoup plus courtes, celles-ci sont donc beaucoup plus maniables dans l’exercice des jumps et autres figures.

Les accessoires tel que le casque, la combinaison ou encore le harnais sont également à prévoir. L’important, afin de faire le bon choix, est de profiter des stages pour tester le matériel et trouver le plus adéquat à votre pratique.

N’oubliez pas les accessoires tel que le casque, impératif pour les débuts mais également le harnais, le gilet de sauvetage ainsi qu’une bonne combinaison et des chaussons pour les plus frileux.

Combien ça coûte ?

Il est conseillé de débuter par un stage car ce sport peut-être très dangereux si mal pratiqué. Comptez entre 100 et150 euros par jour dans la majorité des écoles de Kite en France. Trois jours vous permettront d’être totalement autonome dans la plupart des cas. L’achat de matériel a également un prix conséquent : entre 700 et 1100 euros pour un pack complet (planche, aile), mais de nombreuses offres d’occasion sont disponibles sur Internet.

Un bon spot pour bien débuter

Après avoir fait votre stage d’initiation, puis acheté votre matos, vous pouvez maintenant profiter pleinement des joies de la glisse tractée, mais quels sont les meilleurs spots pour débuter ?

Privilégiez les sites connus de l’ensemble des riders, les spots où il y a du monde pour vous conseiller sur les dangers, la mise à l’eau ou encore les habitudes du vent. N’hésitez pas à demander des conseils aux plus expérimentés que vous. Enfin, privilégiez une force de vent de l’ordre de 15 à 20 nœuds, ça vous couvrira des mauvaises surprises. Pensez à la météo, débutez par temps clair, sous le soleil c’est toujours plus agréable !

Témoignage de débutant

Marine 19 ans, LA ROCHELLE

« J’ai commencé à pratiquer le Kite il y a quelques mois par un stage de 3 jours en école. J’y ai appris toutes les règles de sécurité et cela m’a permis d’être autonome par la suite, donc de progresser de mon côté. Même si je suis encore une débutante, la maîtrise de l’aile est assez simple mais gérer à la fois l’aile et le board, ça reste encore compliqué. J’étais une adepte des sports d’eau. J’ai fait beaucoup de voile mais le Kitesurf… c ‘est une activité qui m’a toujours fascinée. De se faire porter par une aile comme ça sur l’eau, c’est presque magique, on peut à la fois ‘s’envoler’ en faisant des sauts terribles et en même temps glisser et être au contact de l’eau. Pour moi, c’est vraiment un sport unique avec des sensations exceptionnelles… Alors n’hésitez plus, mettez-vous à l’eau ! »

Quelques liens utiles

Tout d’abord, retrouvez les Dix Commandement du Kite http://www.snow-fr.com/forum/index.php?showtopic=1255 (lien html sur « les Dix Commandements du Kite »)

Une vidéo tutorial pour vous donner la marche à suivre :

Quelques idées pour ceux qui veulent prolonger leur initiation au Kite :

Des DVD pour continuer dans l’apprentissage du Kite :

– Le Kitesurf : théorie et techniques pour progresser, Kitchen Productions (2005)

KiteSchool DVD, X-treme / Tronolone conspiracy theory (2004) (DVD d’apprentissage en français)

Des livres et revues :

– Kitesurf : S’initier et progresser, Eric Beaudonnat, éditions Amphora (2004)

(en collaboration avec le magazine Kitesurf)

– Kitesurf Magazine, en kiosque tous les mois ainsi que son confrère Kite Boarding Magazine.

Les différentes composantes de l’aile :

Le bord d’attaque est la partie de l’aile qui pénètre (qui attaque) le vent en 1er. Le bord de fuite est situé à l’opposé. L’oreille ou le tip constitue l’extrémité de l’aile. Puis les boudins gonflables qui sont les structures gonflables d’une aile. Ils assurent la mise en forme de l’aile, du profil, de la flottabilité. Enfin les lignes qui assurent la relation entre vous et votre aile.

Conseils : évitez d’acheter directement votre matériel, profitez des stages pour tester différents matériels (il en existe une grande variété et les sensations sont très différentes) afin de sélectionner le matériel le plus adapté. Si vous ne passez pas par une école, louez différents matériels pour vous faire la meilleure idée possible.

Aile vidéo :

Board video :

Afin d’éviter toutes mauvaises surprises comme de se retrouver à dériver puis de nager pour revenir (le Kite se débute sans la board), privilégiez les points d’eau où vous avez pied ou à faible profondeur. Le spot de Canet-Plage proche de Perpignan ou encore celui du Touquet qui sont abordables et très sécurisés pour l’ensemble des pratiquants. Pensez également aux lacs proches de chez vous, faites attention à votre zone d’envole, écartez vous des arbres, routes et habitations aux alentours.

Vent météo : http://www.windguru.cz/fr/index.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s